Bandeau de la page Cité Équestre

Cité Équestre

Le projet de territoire Questembert, cité équestre est né d'un diagnostic qui démontrait très simplement que le territoire de Questembert recèle des compétences multiples et complémentaires en termes de chevaux. L'objectif est de réunir les nombreux acteurs de cette filière équine et de les aider à travailler ensemble.

Un projet de campagne devenu projet de territoire

Né d’une idée simple : « S’appuyer sur le dynamisme local de la filière «cheval» pour accroître son développement et donner une identité forte et attractive à notre territoire rural », le projet Questembert, cité équestre a mûri et arrive aujourd’hui à la phase opérationnelle. Le choix du cheval n’est pas anodin.

Compagnon fidèle de l’homme, il est de toutes les causes. Longtemps cantonné au seul rôle utilitaire, il représente aujourd’hui le sport individuel le plus plébiscité par les jeunes et surtout les filles. Son rôle apaisant et parfois thérapeutique auprès des enfants, des personnes handicapées, et des personnes âgées est désormais pleinement reconnu.

Oui le cheval, est fédérateur à l’image du projet Questembert, cité équestre que nous voulons interactif et évolutif, ouvert à tous et symbole de développement durable avec ses composantes sociales, environnementales, et économiques.

La fête du cheval en est la première illustration.

Des équipements, des hommes et des femmes

Plusieurs centres équestres sont présents sur la commune ou dans ses environs proches et accueillent de nombreux cavaliers dans des disciplines aussi différentes que l’équitation classique, le dressage, le cross, la randonnée, le saut d’obstacles, la voltige, l’équitation western ou encore l’équi-handi.

De nombreuses associations participent à cette dynamique et certains cavaliers questembertois s’illustrent au niveau régional, voire national.

L’Hippodrome du Resto accueille chaque année 4 journées de courses et le territoire recèle de nombreux éleveurs qui s’illustrent sur les hippodromes régionaux et nationaux.

De son côté, la Maison familiale et rurale (MFR) a su s’imposer comme un acteur de référence dans le domaine des formations hippiques.

C’est en s’appuyant sur tous ces professionnels et passionnés (parfois les deux en même temps) que le projet vise à assurer un développement, économique, mais aussi touristique et culturel du territoire.

Le cheval Territorial

Ulysse de la Grange, une jument de trait breton est arrivée le 16 mars pour réaliser un grand nombre de tâches techniques et de transport de personnes pour la mairie. C’est Sarah Le Gal, agent de la ville qui la mène.

cheval territorial

Partager cette page sur :