Bandeau de la page Aménagement de l’étang de Célac

Aménagement de l’étang de Célac

Dans le but de restaurer la continuité écologique, l'étang de Célac va être aménagé afin que le ruisseau retrouve son cours naturel.

La portion du Tohon au niveau de l’étang de Célac n’est pas conforme aux lois françaises, l’étang de Célac jouant un rôle d’entrave à la continuité écologique. Il représente un obstacle difficilement franchissable pour les migrateurs et un frein au transport des sédiments.

Le but est donc de restaurer la continuité écologique, tout en conservant l’aspect touristique et le côté « parc familial » de l’endroit. Ce qui implique de préserver la promenade et le stationnement existant ainsi que les aménagements existants autour de l’étang.

Aménagement de l'étang de Célac

Aménagement de l’étang de Célac

Passage routier

Le passage du Tohon devrait retrouver son cours naturel. Mais pour le passage des poissons ; loutres etc. sous la route départementale ; il convient de créer un « dalot ». C’est une sorte de tunnel amélioré composé d’une pente appropriée, de lumières et de méandres qui permet aux poissons de remonter le courant.

Le ruisseau va donc retrouver sa forme. Il devrait circuler sur une largeur de 2 mètres au moins. Afin de préserver les stationnements et l’accès au plus près du ruisseau et de l’étang, il est nécessaire de créer un nouvel ouvrage d’art le long du restaurant actuel. Il permettra la circulation des piétons et des véhicules. Le Tohon circulera alors au bord de la terrasse du restaurant.

Déconnexion du ruisseau, réduction du plan d’eau et aménagements futurs

L’étang va subir une vidange progressive à partir de l’automne 2018. Les boues représentent un volume approximatif de 15 000 m3. Une fois séchées, elles serviront à créer le talus qui entourera le futur étang. Les sédiments ne seront pas exportés. Et la végétation va spontanément repousser à l’endroit actuellement occupé par l’étang.

La surface du nouvel étang sera réduite par rapport à l’actuel, mais la présence retrouvée du ruisseau offrira un nouveau paysage différent, mais tout aussi agréable à fréquenter. Les usages actuels seront toujours possibles à l’avenir. La végétation entourant le ruisseau pourra servir pour de l’écopaturage notamment.

Partager cette page sur :